Bond, parce qu’il le vaut bien

A l’occasion de la sortie de Quantum of Solace je souhaite faire un petit bilan du marketing-appeal de notre ami Bond, James de son prénom.

Quantum of Solace

Quantum of Solace

Depuis 2 mois environ, j’ai été suffisamment exposée à l’aura publicitaire engendrée par la sortie de ce blockbuster pour avoir envie de m’y intéresser sans pour autant m’en dégouter. Avec moi, ils ont bien réussi leur coup, sachant que je ne suis pas spécialement fan de l’agent britannique le plus célèbre du monde.

Un de mes 1ers contacts avec ce nouveau film, c’était à la sortie du métro un matin en semaine. Street marketing pour la marque Swatch avec distribution du catalogue de La Collection des Méchants de 007, accompagné d’un cd (plutôt bien d’ailleurs) des Leningrad Cowboys composé de reprises de quelques thèmes des films de la saga. En bonne addict à la consommation que je suis, j’ai flashé sur une montre que j’ai finie par acheter dans le 3ème magasin Swatch qui croisa ma route (les deux premiers étant en rupture de stock du modèle chéri).

Swatch et sa Collection des Méchants

Swatch et sa Collection des Méchants

Coca 007
Coca 007

Ensuite, j’ai vu que Coca-Cola avait sorti l’artillerie lourde, en rebaptisant le coca zéro en coca zéro zéro sept pour l’occasion : un superbe spot pour les salles obscures, une campagne web, un jeu concours, un spot radio, de la PLV à gogo et 2,1 millions de pack brandés 007 prévus à la distibution en GMS.

Je me suis alors demandée combien de marques faisaient copain-copain avec la licence Quantum of Solace. La plupart sont des partenariats récurrents : James roule en Aston Martin, porte une montre Omega et utilise du matériel Sony. Et en tant que true british l’agent 007 a une bonne descente : bière Heinekein, vodka Smirnoff et champagne Bollinger.

Avon - Bond Girl 007
Avon – Bond Girl 007

Mais James Bond Girl n’est pas en reste : Avon lui consacre pour la première fois un parfum alors que MTV et l’émission Made ont permis à une fille de vivre dans la peau d’une James Bond Girl le temps de quelques jours pour au final la soumettre au jugement d’Olga Kurylenko, la James Bond Girl de Quantum of Solace (voir l’émission ici). On peut donc dire que malgré la polémique qui a existé autour de la crédibilité de Daniel Craig dans le rôle, James Bond reste une marque trèèèès attractive pour les annonceurs (et encore mon article n’est pas complètement exhaustif question partenaires). En même temps, vaut mieux vu le prix du film ^^

Je termine sur une note musicale, parce que je trouve que le thème principal de ce film est vraiment bon (et Jack White ne doit pas être étranger à cela).

Sources : e-marketing et site officiel

Tagged , , , ,

2 thoughts on “Bond, parce qu’il le vaut bien

  1. Jo says:

    Les marques dans les films, c’est horrible !!!
    Surtout quand c’est flagrant.

    Les scénaristes font de plus en plus de pirouettes abracadabrantes pour pouvoir placer des marques. On se dirige droit vers
    la scene du mococoa dans truman show (c’est vers 5:20)…

  2. .::CleMs::. says:

    Quand c’est subtil ça me dérange pas. Mais quand c’est un zoom de 10 secondes QUE sur le superbe pc portable AsuceMaBi ca m’énerve tout autant que toi.

    Dans tous les cas, pour ce James Bond, à part des moments où l’on voit nettement les marques des voitures utilisées, les placements marques restent discrets.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: